Ateliers Billetterie Théâtre, concerts et sorties festivesVisites et conférencesRencontres et événementsConcours photos Vacances
VisionAuditionOstéopathieDépistage et vaccinationLa santé au travailLa santé des femmesLa santé des enfantsLa santé au quotidien
OptiqueAcoustique
La mutuelle proche de vousExercice de la solidaritéDroits et informations
Accueil > Santé et prévention > La santé des femmes > La BPCO se féminise

La BPCO se féminise

Au sommaire de ce dossier

La bronchopneumopathie chronique obstructive (Bpco) est de plus en plus fréquente chez les femmes. Malheureusement, elle est sous-diagnostiquée. Un malade sur deux souffrant de bronchopneumopathie chronique obstructive (Bpco) est une femme. Conséquence directe du tabagisme, ces dernières sont plus précocement et plus durement touchées que les hommes, car plus vulnérables aux effets du tabac. Et ce sont des femmes jeunes qui en sont atteintes.

Repérer les signes de la maladie

La bronchopneumopathie chronique obstructive ou Bpco est une maladie respiratoire silencieuse. Sa cause principale est le tabac. Elle concerne 3,5 millions de personnes en France. Tousser ou cracher le matin sont deux signes qui doivent vous alerter et vous conduire rapidement à consulter. Car, il peut s'agir, nous explique l'association Bpco

  • d'une exposition prolongée à des facteurs irritants, comme la fumée de tabac inhalée ou subie, qui peut déboucher sur une maladie chronique comme la Bpco ;
  • d'une agression aiguë par un agent infectieux comme dans la bronchite infectieuse. Dans ce cas, l'expectoration disparaît avec la guérison de l'infection.

Quant aux femmes, elles peuvent souffrir d'une dégradation de la fonction respiratoire plus importante avec :

  • plus de toux nocturne ;
  • plus de difficultés respiratoires (appelées dyspnées) ;
  • plus de fatigue ;
  • un syndrome dépressif associé.

Rechercher sur le site :