Billetterie Nos ateliers Week-endThéâtre, concerts et sorties festivesVisites et conférencesRencontres et événementsConcours photosPrévention santé Vacances
Offres Bien-êtreTutos santé Recettes diététiquesLa santé au quotidienLa santé au travailLa santé des femmesLa santé des enfantsLa santé des jeunesDépistage - VaccinationVision-Audition
OptiqueAcoustique
La mutuelle proche de vousExercice de la solidaritéDroits et informations
Accueil >

Tourisme social

Au sommaire de ce dossier

La MCAS se bat depuis sa création pour que l’offre de vacances sociales et solidaires existe en France et pour permettre à ses adhérents de partir : elle a investi dans des parts de copropriété sur 6 sites (voir ci-dessous). La Mutuelle Complémentaire par son patrimoine social mutualisé, solidaire, participe donc à la bataille pour le droit aux vacances de qualité pour tous.

Tourisme SOCIAL vs Tourisme MARCHAND

Pourquoi la M.C.A.S est-elle engagée dans la promotion de ce type de tourisme ?

Partir en vacances, un luxe ? Nous ne pouvons que le constater, c’est malheureusement de plus en plus le cas. Et pourtant, 75 ans après la conquête par les salariés des premiers droits aux congés payés, il devient de plus en plus difficile d’user de ce droit. Décrire la réalité, n’a ici pas d’intérêt, chacun la vit de façon diverse.

Si la Mutuelle Complémentaire a pour vocation première les problèmes de santé, elle considère que les vacances sont un paramètre important pour la préserver. Et que chacun y a droit tout au long de sa vie. Qui pourrait soutenir qu’un bon équilibre physique et psychique peut faire l’économie de dépaysement, d’activités culturelles, sportives, de rencontres, de découvertes de régions, de pays, de cultures différentes ?

Le Tourisme Social serait-il la réponse à tout ?

Non, certes pas. Il s’agit d’un tourisme qui se conçoit comme une réponse novatrice aux besoins évolutifs des gens, une forme de tourisme qui cherche à emprunter de nouveaux chemins. Tourisme Social peut se conjuguer avec tourisme équitable comme il peut ouvrir les portes de régions quasi entièrement réservées aux plus fortunés, grâce à des installations de vacances financées par des Comités d’Entreprises.

Alors oui, le tourisme social est un ensemble de réponse à des besoins multiples. Reste posée la question cruciale des moyens pour en bénéficier. Exigeant sur la qualité des prestations, ce tourisme a un coût. Sa gestion ne vise pas à réaliser des marges pour rémunérer des actionnaires. Son coût est celui de la qualité et des moyens pour l’entretenir et le développer.

Vos représentants, c'est-à-dire des élus mutualistes et élus au conseil d’administration des villages vacances, participent aux choix de gestion pour assurer l’amélioration et la pérennité des villages de vacances.

De nombreux salariés du privé y accèdent, souvent largement aidés par leur Comité d’Entreprise qui dispose d’un budget conquis par leur action et financé par les employeurs. Les agents de la Ville de Paris et de l’Assistance Publique n’ont pas de Comité d’Entreprise. Ils ne peuvent donc bénéficier de ces aides. L’Agospap, compte tenu de sa composition et de son financement, ne peut prétendre être l’équivalent. Le droit aux congés payés est acquis depuis plus de 70 ans. Aujourd’hui reste à conquérir le droit de pouvoir en user pleinement.

La M.C.A.S développe toute initiative propre à favoriser la bonne santé de ses adhérents. Elle le fait, pour l’essentiel, avec leurs cotisations. Elle ne peut se substituer à l’employeur de ses adhérents. Elle ne le peut pas et en plus, cela ne serait pas juste.

Alors oui la santé a un coût, oui les vacances de qualité ont un coût. Dans le 5ème pays le plus riche de la planète, il existe bien les moyens de financer ces coûts, encore faut-il imposer ensemble des choix adéquats !

 

Sachez utiliser et ainsi défendre les installations du patrimoine social mutualisé élargi au travers de l'outil ANCAVTT et bénéficier de vacances de qualité.

La Mutuelle Complémentaire possède des parts de copropriété dans 6 villages vacances en France, parmi les 22 villages mutualisés de l’ANCAVTT* et gérés par TOURISTRA Vacances ! 

C'est-à-dire qu’aux dates d’ouverture des villages, chaque semaine, la mutuelle dispose de places dont vous, adhérent-e pouvez bénéficier :

  • En pension complète ou demi-pension à CHAMONIX, BALARUC-LES-BAINS, BORMES-LES-MIMOSAS, CALVI.
  • En gîtes nature 4 personnes rénovés et équipés d’une salle d’eau et d’une cuisine à l’ILE DE RE.
  • D’emplacements camping à COGOLIN.

Dans les villages vacances :

  • des activités sportives, de détente, culturelles proposées par des animateurs compétents
  • des clubs enfants, des animations ados gratuits
  • des animations en journée et en soirée
  • des semaines « passions » saveurs, bien-être, rando ou cyclo…

Et la MCAS, pour favoriser la découverte de ces sites vous offre une réduction de 20% supplémentaires.

Des catalogues sont disponibles chez votre correspondant du Centre 602 et à l’accueil de la MCAS. Vous pouvez le consulter sur www.touristravacances.com

Vous pouvez faire établir un devis et devez faire vos réservations à la MCAS uniquement.

*ANCAVTT: Association Nationale de Coordination des Activités de Vacances des CE, Associations de tourisme social.

Rechercher sur le site :

Vidéo